Cette année, on discute beaucoup de nos habitudes alimentaires en cette période de Ramadan, ma copine Nadia en parlait encore hier sur Facebook et je ne peux d'être d'accord avec elle. Après plusieurs années passées à observer la consommation des gens pendant le Ramadan et encore plus cette année on peut se poser des questions. En effet, bizarrement, dans l'esprit des pratiquants, le Ramadan est souvent synonyme de tables très chargées, largement garnies une fois venue l'heure du ftour (rupture du jeun), ce qui va à l'encontre des principes du Ramadan : on se rattrape d'une journée de jeun chaque soir en faisant 2 ou 3 repas en un ! Chaque année je suis surprise par la queue jour après jour devant la boucherie, par les caddies remplis de viennoiseries et gâteaux en tous genres au supermarché, etc.

Cette année, à la maison, nous avons décidé de changer nos habitudes alimentaires pour passer à des pratiques meilleures pour la santé : moins de gras (plus de bricks et autres choses frites sauf exception), beaucoup plus de légumes et de fruits, moins de plats sur la table le soir venu, etc. On pourrait croire que le changement est draconien mais en réalité il ne l'est pas, bien au contraire : au lieu de changer notre façon de nous alimenter juste pendant ce mois, il suffit au contraire et tout simplement de conserver une bonne partie de nos habitudes alimentaires, appliquées le reste de l'année.
Quand on y pense, tout au long de l'année, on ne mange pas autant le soir, on ne prépare pas autant de plats juste pour le dîner, on ne vit pas de fritures et de sucré, non ?
Quand on y pense, quel changement radical dans notre alimentation dès le 1er jour du Ramadan ... Nos pauvres corps n'ont pas eu le temps de se préparer à tout ça.

Quand je dis changement, en réalité, il s'agit surtout d'adapter justement notre alimentation à ce jeun, à la saison, au besoins de notre organisme et de manger de manière intelligente : des aliments que notre organisme va mettre longtemps à absorber le matin pour éviter la sensation de faim trop tôt, des aliments faciles à digérer le soir, beaucoup d'eau pour l'hydratation.

Ca donne quoi en réalité ? Voici un exemple de menu chez nous :

Au "petit déjeuner"/s'hour : un café (j'avoue, je ne me lève que motivée par ce café), du fromage blanc, des céréales le moins sucré possible (ou féculents si on arrive à en manger de bon matin), beaucoup d'eau. Parfois j'opte pour le combo : oeufs brouillés/jambon de dinde/fromage quand les céréales ne me font pas envie. Entre nous, pour moi qui ne prend jamais de petit déjeuner en temps normal, c'est un effort incroyable de manger aussi tôt mais je suis motivée !

Au dîner/ftour : des fruits ou fruits secs (dattes, amandes), une soupe (pas toujours une harira histoire de ne pas se lasser) ou un bouillon, des brochettes de viande (viande blanche de préférence car la viande rouge est plus difficile à digérer surtout quand le repas se fait aussi tard qu'en ce moment), une salade de légumes cuits ou crus (pas mal en été), le tout en quantité raisonnable sauf pour l'eau qu'on peut boire en grande quantité. Personnellement pendant le Ramadan j'évite le café ou le thé le soir mais je prends parfois une tisane en fin de soirée.

Evidemment pour "tenir" ce programme, on garde nos bonne habitudes : ce n'est pas parce que c'est le Ramadan qu'il faut veiller toute la nuit, à manger des choses sucrées et à enchainer les repas !

Attention, je ne prétends pas donner de leçon de diététique (ou des leçons tout court), je me contente juste d'appliquer des "règles" qui me paraissent cohérentes à plusieurs niveaux : pour notre corps, pour la santé et pour les principes même du Ramadan.

Et chez vous commen ça se passe ? On se lâche pendant le Ramadan ou on reste dans la modération ?