Ayant grandi en France, il y a des classiques français qui m'évoquent plein de souvenirs et c'est le cas du boeuf bourguignon. Je l'avoue : c'est un plat que j'adore et pourtant les premières fois que j'en ai mangé c'était à la cantine. Beurk me direz vous ? Et bien non car j'ai la chance d'avoir été dans une école (5 classes seulement) qui avait sa cantinière, sa dame de cantine qui faisait la popote tous les matins comme à la maison. Donc autant dire que le boeuf bourguignon et sa purée étaient délicieux.

Je n'en avais jamais cuisiné car ne consommant pas d'alcool, je n'en ai simplement jamais à la maison. Et puis un jour (il y a maintenant quelque temps tout de même), je suis tombée sur des vins sans alcool (désalcolisés) et j'en ai pris pour voir ...
Lancés il y a maintenant une bonne vingtaine d'années, ces vins avec 0% d'alcool, subissent un procédé de désalcolisation , mis au point par l'INRA, qui permet de garder les polyphénols et les qualités du vin sans l'alcool (et avec 3 fois moins de calories). Ca vaut bien son pesant de cacahuètes !

Armée d'une bouteille de vin rouge "Bonne Nouvelle" et du livre "Je sais cuisiner" de Ginette Mathiot, je me suis lancée dans mon boeuf bourguignon.

2010_12_144

La recette pour une bonne tablée :
- 700 g de boeuf pour bourguignon
- 100 g de lardons (de poulet pour moi)
- 50 g de beurre
- 60 g d'oignon haché
- 100 g de champignons
- 30 g de farine
- 30 cl de vin rouge (Bonne Nouvelle, sans alcool)
- 30 cl de bouillon
- 1 bouquet garni
- Poivre

Couper le boeuf en morceaux. Faire fondre le boeuf dans une cocotte et y faire revenir l'oignon haché et les lardons.
Le retirer et faire dorer la viande dans la même cocotte. Ajouter la farine, laisser roussir et verser le bouillon chaud.
Remettre les lardons et l'oignon puis aroser avec le vin rouge. Ajouter le poivre et le bouquet garni et laisser cuire à feu doux pendant 2h30.
Ajouter les champignons nettoyés et coupés en morceaux, rectifier l'assaisonnement et laisser cuire encore 20 à 30 minutes.

Servir avec une bonne purée maison (ou ce jour là, de bonnes endives braisées pour faire "plus français, tu meurs").

Bon, si je me fie aux échanges enflammés qu'une photo de ce vin avait suscité sur Facebook, je me dis que je commence bien l'année et que les commentaires vont aller bon train ... Mais restons zen et essayez de donner votre avis sur la question sans juger et sans condamner ... ;-)
Après tout, il existe bien un "champagne" halal sans alcool, une boisson pétillante au goût de champagne (si vous ne me croyez pas, Nawal pourra confirmer car elle l'a gouté !) et je l'avoue, je n'achète plus que celui là !